Archives de catégorie : Mes humeurs

Une pente a 14% sans effort en vélo non électrique bientôt possible à Toulouse ?


ascenseur a velo

Avec le cyclocable, sorte de remontée mécanique pour cycliste, monter des pentes à 14% est possible sans effort pour les vélos y compris classique. Cette solution existe, si c’est une société Française qui la propose, c’est pourtant en Norvege, à Trondheim, qu’il faut aller la chercher… oui c’est bien loin de Toulouse pour le coup.

L’aventure de ce designer Norvegien Jarle Wanvick a débuté en 1993. Il a inventé le remonte pente pour cyclistes. Une solution pour développer le vélo même dans un environnement hostile avec des montées à plus de 14 % sur 125 mètres. Avouons que même en voiture, on ne s’y sentirait pas à l’aise !

Le pari est réussi, en 2012 la société Skirail basée en Isère et spécialiste des tire-fesses pour le ski a fait évoluer l’idée et l’a rendue plus fiable, plus sur et déclinable dans les villes du monde entier.

monte-velo

Comment ça marche ?

Le fonctionnement est très simple, l’utilisation facile : le cycliste appuie simplement sur le bouton vert à la  » station de départ  » et prend appui avec son pied droit sur un support (pédale) qui est entrainée par un câble. Ainsi notre cycliste est poussé par la pédale et il remonte tranquillement la pente jusqu’à la station d’arrivée où la pédale disparait sous la chaussée pour retourner en station aval. Et tout ceci sans neige !

L’appareil s’intègre parfaitement dans l’environnement car il est entièrement installé en souterrain à faible profondeur, rendant le délai d’installation sur site très court.

Son fonctionnement électrique le rend très silencieux. Entièrement automatique, l’appareil fonctionne en libre-service sans personnel d’exploitation. Bien entendu le Système a subit tout les tests et est conforme aux exigences européennes en terme de sécurité.

La vitesse est de 1,5 mètres par seconde. Il peut faire monter environ 300 cyclistes par heure. Prend en charge des pentes jusqu’à 18 % et pouvant atteindre 500 mètre de long. Autant dire un large spectre d’usage dans les villes du monde entier.

Bon, je vois les adeptes des cols du tour de France faire la moue… mais imaginez cette installation à Pech david… ou à cote pavée, ….quel bonheur pour les cyclistes urbains du quotidien ! Je trouve cette solution très très sympa et pratique et qui permet à un grand nombre de gens d’utiliser le vélo même non électrique pour aller travailler sans galère. Pour information le système ne coute pas beaucoup plus cher que la mise en place d’une piste cyclable de A a Z.

Des villes comme San Francisco sont à l’étude sur l’installation prochaine d’un tel dispositif dans leur ville, afin de faciliter la vie aux cyclistes et de permettre un essor du vélo.

trottinette électrique monté

Alors à quand chez nous ?

Mais qui donc vole au secours des fesses des toulousains et toulousaines ?

Si votre vélo était stationné en centre ville de Toulouse, le week end du 3 mai dernier vous avez peut-être eu la surprise de voir votre selle couverte d’un couvre-selle étanche logo-té MU. Il s’agissait d’une opération spéciale en prélude à la grande fête du vélo qui se déroulera du 27 mai au 7 Juin.

Il pleuvait par averse le week end dernier sur Toulouse et dans ces conditions certains hésitent parfois à sortir leurs vélos et surtout à le laisser dehors. En effet, dans ces cas là, votre vélo se trouve trempé et, il n’y a rien de plus désagréable que de remonter sur son vélo dont la selle est imbibée d’eau, sploutch… bonjour les dégâts pour le pantalon.

Vendredi et samedi l’équipe de Mobility Urban s’est donc donnée pour mission de protéger les fesses des cyclistes Toulousain. «Nous avons voulu récompenser les cyclistes toulousains qui roulent même sous la pluie». Ils ont arpenté l’avenue d’Alsace Lorraine et l’hyper centre, au guidon de leur trottinette électrique à l’affut de selles de vélo non protégées sous l’œil amusé ou interrogatif des passants.

« Les cyclistes que nous avons rencontrés ont applaudi l’initiative: Nous avons même été interpellés par des passants qui n’avaient pas leur vélo sur eux mais qui se trouvaient fort intéressés par ses housses.» déclare Christophe. L’équipe a vu nombre de vélos équipés de sac de supermarché noués en guise de protection, ce qui n’est ni très esthétique ni très pratique. « Même si à proprement parlé, ils étaient protégés, nous leur avons offert le sur selle MU pour plus de confort». Ils ont même couvert les véloToulouse du Capitole.

Si la pluie nous a enfin quitté pour quelques jours, un tel équipement et bien utile toute l’année. Cette opération a été menée par Mobilityurban.fr, la nouvelle boutique d’électro mobilité, situé 9 place du parlement. Une boutique originale, animée par une équipe motivée à faciliter au plus grand nombre l’usage de moyen alternatif en ville et en péri urbain. Jusque là, Mobilityurban.fr était un acteur du e-commerce dans la mobilité urbaine, avec déjà des opérations original à leurs actif. «Il s’agissait de profiter de cette météo pour nous faire connaître auprès des Toulousaines et des Toulousains d’une façon sympathique et agréable» Cette opération de rencontre avec les Toulousaines et des Toulousains vient en prélude à la grande fête du vélo en entreprise organisé par l’association 2 pieds 2 roues qui se déroulera du 19 Mai au 7Juin,  »AYAV » Allons y a vélo ! Mobilityurban est partenaire de l’opération AYAV afin de sensibiliser les gens sur une mobilité différente sans voiture.

fesses des toulousains

Et la Draisienne pour adultes est née !

draisienne-adulte

Vous commencez à l’avoir compris, mon leitmotiv c’est « à chacun son écomobilité » que cela soit en vélo, à trottinette, en scooter électrique…plus il y aura d’alternatives, plus il y aura d’adeptes, et plus il y aura de place pour nous en ville. Voici donc un nouveau venu que j’aimerai vite tester. Il s’agit d’un hybride entre vélo, mais sans pédales, et scooter, mais très léger et sans bruit, ce qui lui donne cette allure de draisienne. Pour l’instant, le projet Espagnol, au joli nom de Xkuty, n’en est qu’à la version prototype, mais cela devrait voir le jour très prochainement, sur nos routes.

Ce nouveau moyen de se déplacer silencieusement dans les grandes villes, sans effort physique intense, sans fumée et avec une liberté et une souplesse de mouvement hors du commun ne manque pas de personnalité.

L’un des points important de ce projet en-dehors, de l’éco mobilité réside dans sa volonté de procurer des sensations de liberté, de bien être, comme quand vous pratiquez du jogging, du sport, du vélo, la sueur en moins ou simplement quand vous vous promenez, cheveux au vent.

Techniquement, cette draisienne pour adulte comme j’aime à l’appeler intègre un moteur dans la roue, afin de supprimer toutes transmissions qui soit source de bruit. D’utiliser une énergie non fossile et qui peut être obtenu par des productions d’énergie écologique, comme le solaire, l’éolien…

Un effort tout particulier sur le poids de votre bolide a été fait, dans un double objectif: la maniabilité et la consommation d’énergie qu’induit par un poids excessif du système. En effet, plus votre monture sera légère plus elle sera économe en énergie.

Une attention particulière a été porté sur l’aspect ludique et la possibilité de personnalisation. Vous pouvez jouer sur toute une gamme de couleur pour divers éléments. Cela ajoute au projet technologique pour lui donner une âme, un coté fun bien sympathique.

Si les performances sont à la hauteur du style, cela en fait un très prometteur nouveau né dans le monde de la mobilité alternative.

Je vous invite maintenant, à découvrir en image ce projet.